GRIPPE AVIAIRE – Niveau de risque élevé

A la suite de la découverte de plusieurs foyers d’influenza aviaire hautement pathogène H5N8 dans les élevages du Tarn, du Gers, du Lot-et-Garonne et des Hautes-Pyrénées, ainsi que de cas chez les oiseaux sauvages dans le Pas de Calais et la Haute Savoie, le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt a décidé de relever le niveau de risque vis-à-vis de la maladie au niveau “élevé” sur tout le territoire national.

Pour information, neuf communes des Pyrénées-Atlantiques étaient déjà placées en niveau de risque “élevé” depuis le 18 novembre 2016 et huit communes depuis le 2 décembre en limite du foyer des Hautes Pyrénées.

Ce niveau de risque élevé entraîne la mise en place de mesures de protection renforcées dans toutes les communes des Pyrénées-Atlantiques, à savoir :

– l’obligation de confiner les oiseaux et les volailles domestiques ou de poser des filets permettant d’empêcher tout contact avec des oiseaux sauvages. Cette mesure s’applique obligatoirement à toutes les basses-cours. 

– l’interdiction de tout rassemblement de volailles vivantes : comices, concours, marchés, expositions, etc… ,

– l’interdiction de lâchers de gibiers à plumes.

Les propriétaires d’animaux doivent par ailleurs, si ce n’est pas encore fait, déclarer en mairie leurs volailles en utilisant le formulaire suivant : https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_15472.do

………………………………………………………………………………………………………………………

Vous trouverez en cliquant sur le lien ci-dessous un rappel des mesures pour lutter contre l’influenza aviaire dans les basses-cours

mesures_biosécurité_basses-cours (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *